Aidez-nous à éliminer les échappatoires fiscales injustes

Saviez-vous que les PDG des plus importantes entreprises ne doivent payer de l’impôt que sur la moitié du revenu qu’ils tirent d’options d’achat d’actions? Oui, c’est bien cela. La déduction relative aux options d’achat d’actions coûte au gouvernement fédéral et aux gouvernements provinciaux la coquette somme de 1 milliard de dollars par an. Les PDG et les administrateurs des banques et des sociétés minières et pétrolières canadiennes reçoivent chaque année des millions de dollars en options d’achat d’actions. Et cette échappatoire fiscale leur permet de payer leurs impôts à un taux correspondant à la moitié de ce que le reste d’entre nous doivent payer. Cette échappatoire fiscale n’est pas seulement coûteuse et injuste : elle est mauvaise pour l’économie, car elle encourage la spéculation risquée et à court terme au lieu des investissements productifs à long terme.

Pourquoi les contribuables devraient-ils subventionner les revenus déjà obscènes des gens superriches? Une proportion de 90 % de ces échappatoires fiscales va aux 1 % les plus riches. Comment cela peut-il être justifié lorsque bon nombre de communautés autochtones n’ont pas l’eau courante et qu’un enfant sur sept vit dans la pauvreté?
J’ai été invité à faire une présentation lors des consultations prébudgétaires menées par le Comité des finances de la Chambre des communes le 20 novembre. Je vais suggérer que le gouvernement abolisse les échappatoires fiscales injustes et inefficaces afin de rendre les impôts plus équitables, de percevoir davantage d’argent pour les services publics et de simplifier le régime fiscal.

Lors d’une comparution antérieure devant le Comité des finances, on m’a demandé « Qui représentez-vous? »

Voulez-vous m’appuyer? S’il vous plaît, envoyez un message au ministre des Finances, John Flaherty, ainsi qu’aux députés qui siègent au Comité des finances. Ils verront ainsi que je parle au nom de milliers de Canadiens qui sont également d’avis que nos impôts doivent être équitables et que les échappatoires fiscales injustes doivent être abolies.

La déduction pour options d’achat d’actions n’est qu’une des échappatoires fiscales (il y en a plus de 10) que nous avons relevées comme étant inefficaces et injustes. Elles contribuent également à rendre le système fiscal très complexe pour les contribuables ordinaires, qui ont du mal à s’y retrouver sans l’aide coûteuse de comptables fiscalistes. Plus de 10 milliards de dollars sont ainsi perdus chaque année. Nous pourrions utiliser bien mieux cet argent.

Pour plus de renseignements, consultez notre fiche « Supprimons les échappatoires fiscales ».

Je vous prie d’envoyer également un message au ministre des Finances et aux membres du Comité des finances pour leur demander d’éliminer les échappatoires fiscales injustes.

Merci de votre soutien!

If you put in your postal code above, this field will get set for you.
If you put in your postal code above, this field will get set for you.
This field will be automatically filled based on your federal riding chosen above.