Demandez au gouvernement fédéral de prolonger l’échéance du dépôt des impôts pour les Canadiens à faibles revenus

Les Canadiens les plus vulnérables risquent de perdre leurs mesures de soutien essentielles au revenu si le gouvernement ne prolonge pas son échéance de dépôt des impôts pour les personnes à faibles revenus.

Des millions de Canadiens à faibles revenus doivent chaque année déposer leurs formulaires d’impôts et d’avantages avant l’échéance, afin de continuer à recevoir les avantages et les mesures de soutien au revenu dont ils ont besoin chaque mois pour survivre. Cela comprend le supplément de revenu garanti pour les aînés, l’allocation canadienne pour enfants, l’avantage TPS, l’allocation canadienne pour les travailleurs, l’incitatif à agir pour le climat et des douzaines d’autres mesures de soutien fédérales et provinciales. Ils sont tous au cœur des efforts de réduction de la pauvreté au Canada. 

En 2018, plus de 800 000 Canadiens ont compté sur des cliniques d’impôt communautaires exploitées par des bénévoles pour déposer leurs impôts. Étant donné que les cliniques d’impôt communautaires sont fermées à cause de la COVID-19, la plupart de ces personnes ne pourront obtenir l’aide dont elles ont besoin pour déposer leurs impôts avant l’échéance du 1er juin.

Ceci signifie que les Canadiens les plus à risque, y compris les aînés, les familles à faibles revenus et les personnes handicapées risquent de perdre les mesures de soutien au revenu dont ils ont besoin pour survivre pendant la pandémie sanitaire mondiale et la crise économique. Sans elles, la pauvreté augmentera en flèche. L’argent destiné à ces avantages et à ces mesures de soutien au revenu a déjà été inscrit au budget; le prolongement de l’échéance ne coûtera donc pas grand-chose de plus aux gouvernements.

Veuillez envoyer un message au gouvernement fédéral pour qu’il prolonge l’échéance de dépôt des impôts pour les Canadiens à faibles revenus afin d’assurer qu’ils reçoivent l’aide dont ils ont besoin.