Envoyer un message à Bill Morneau à propos du budget

Bill Morneau

Nous avons moins qu’une semaine pour dire au ministre fédéral des Finances Bill Morneau ce que nous voulons voir dans le budget de cette année, ses consultations prenant fin le 29 janvier. L’administration actuelle a fait de bonnes choses, mais elle a aussi offert des réductions d’impôts aux entreprises et créé de grandes échappatoires fiscales.

À vous la parole : faites-lui savoir que vous voulez un système fiscal plus équitable et plus progressiste.

Voici des exemples de demandes à présenter au gouvernement fédéral.

  • Éliminer les échappatoires fiscales injustes et régressives qui avantagent les riches à outrance, comme la déduction pour option d’achat d’actions, les faibles taux d’imposition sur les placements de capitaux, la déduction pour les frais de repas et de représentation accordée aux entreprises, etc.
  • S’attaquer aux paradis fiscaux et à l’évitement fiscal des entreprises à l’étranger. Le Canada devrait donner l’exemple en prônant et en appliquant l’imposition des profits réalisés par les multinationales ailleurs dans le monde. Ainsi, elles ne pourront pas profiter des paradis fiscaux. Avec ces derniers, notre pays devrait faire annuler ses traités qui permettent aux riches d’éviter de payer de l’impôt sur les revenus qu’ils rapportent. Il doit aussi appliquer une plus grande rigueur à la fraude fiscale et aux pénalités connexes.
  • Favoriser une concurrence numérique à armes égales. Les avantages fiscaux offerts aux sociétés étrangères du commerce électronique, comme Google, Facebook, Uber et bien d’autres, coûtent au pays comme aux provinces des centaines de millions de dollars en recettes chaque année. Pendant ce temps, les plus grandes sociétés du monde s’enrichissent au détriment de producteurs et travailleurs locaux de bien plus petite échelle. Il est temps d’éliminer les échappatoires fiscales liées à la publicité faite sur les plateformes internet étrangères et de s’assurer que les revenus et les profits réalisés en ligne soient taxés dans le pays du consommateur.
  • Mettre fin à l’« enneigement ». Le Canada est devenu un paradis pour les blanchisseurs d’argent. Chaque année, il perd des milliards de dollars en revenus à cause de ses règles sur la transparence des entreprises, qui sont les plus faibles de tous les pays du G20. Les gouvernements fédéral et provinciaux gagneraient à mettre sur pied un registre public des propriétaires réels derrière les entreprises, fiducies et autres actifs. Cette mesure faciliterait la lutte contre le blanchiment d’argent, la fraude fiscale et d’autres crimes financiers.

Par ailleurs, il nous faut une réforme fiscale de fond qui ferait monter les taux d’imposition des entreprises et des plus riches et, par conséquent, réduirait les inégalités et générerait des revenus pour financer des services publics importants. Nous sommes conscients que ces points ne figureront pas au budget avant la prochaine élection. Mais d’ici là, le gouvernement peut faire bien des choses pour éliminer les échappatoires et rendre le système fiscal plus équitable.

Nos activités de lobbying habituelles ne suffiront pas : nous avons besoin que vous vous exprimiez et que vous militiez pour un système fiscal plus juste. Veuillez écrire au ministre des Finances et au député qui vous représente – ça ne prend qu’une minute!

Merci de votre soutien! Nous sommes heureux de collaborer avec vous pour améliorer l’équité du système fiscal dans l’intérêt de toute la population canadienne.

Your name will be added below the message text.