Envoyez un message à Ottawa : il est temps de taxer les grandes fortunes au Canada

Un rapport récent par les Canadiens pour une fiscalité équitable a révélé que les principaux milliardaires du Canada se sont enrichis de plus de 50 milliards de dollars pendant la pandémie, soit une augmentation de 28 % de leur fortune.

Au Canada, une importante partie de la population a connu des difficultés financières en raison de la COVID-19, pendant que les très riches en ont profité.

La plus grande famille milliardaire du Canada, celle de David Thomson, s’est enrichie de 10 milliards de dollars pendant la crise. La fortune de 11,1 milliards de dollars d’une autre grande famille, les Weston, s’est accrue de 1,7 milliard de dollars supplémentaires, alors même que son empire Loblaw réduisait les primes liées à la pandémie pour ses travailleurs de première ligne.

Les chiffres confirment une tendance alarmante : les inégalités de richesse au Canada continuent de s’aggraver. Au cours de la dernière décennie, seulement le 1 % a augmenté sa part de la richesse totale au pays tandis que la part de tous les autres groupes a diminué.

Le régime fiscal du Canada a contribué à cette concentration excessive de la richesse entre les mains d’une minorité. Nous sommes le seul pays du G7 sans impôt sur les successions, les héritages ou la fortune. Cela a permis aux familles les plus fortunées d’accumuler des quantités extrêmes de richesses transmises de génération en génération. Pendant des décennies, les grandes sociétés et les ultra-riches du Canada ont également profité des échappatoires fiscales et des paradis fiscaux qui leur permettent de payer encore moins d’impôt. 

L’allègement de l’impôt sur les sociétés a également enrichi les plus riches, car la plupart de leurs actifs sont détenus sous cette forme. La concentration accrue de la richesse parmi les familles et les individus au sommet est allée de pair avec une plus grande concentration économique au détriment des petites et moyennes entreprises et du public.

Alors que certaines régions du pays sont en pleine deuxième vague du virus, le gouvernement fédéral doit faire des dépenses colossales pour protéger la santé et le bien-être de la population canadienne ainsi que l’environnement et l’économie. Pour payer notre relance, nous avons besoin que chacun paie sa juste part d’impôts.

Notre rapport a révélé qu’un impôt modérément progressif sur la fortune des plus riches pourrait générer 20 milliards de dollars par année. Avec d’autres réformes fiscales complémentaires - comme la fin des échappatoires fiscales et un impôt sur les profits excessifs pour les sociétés qui profitent de la pandémie - le gouvernement pourrait collecter des milliards de plus pour contribuer à payer pour la crise et soutenir les personnes en difficulté.

Nous vous prions de signer la lettre ci-dessous exhortant le gouvernement fédéral à :

  • Instaurer un impôt sur la fortune pour les plus riches
  • Imposer un impôt sur les profits excessifs liés à la pandémie
  • Mettre fin aux échappatoires fiscales pour les grandes sociétés et les riches
Your name will be added below the message text.