COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Mise à jour économique et budgétaire de 2021 : peu de mesures sur équité fiscale ; ne s'attaque pas aux banques et aux grandes entreprises technologiques

[Ceci est une traduction de la communiqué originale en anglais, disponible ici.]

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Mise à jour économique et budgétaire de 2021 : peu de mesures sur équité fiscale ; ne s'attaque pas aux banques et aux grandes entreprises technologiques

Par Canadiens pour une fiscalité équitable

Pour publication immédiate

14 décembre 2021

 

OTTAWA - Canadiens pour une fiscalité équitable est déçu que le gouvernement n'ait pas donné suite aux mesures fiscales promises, dans la Mise à jour économique et budgétaire de 2021.

Il n'y avait rien concernant l'impôt sur les profits des banques, que les libéraux avaient promis avant les élections, mais le budget de 2022 pourrait faire mieux. De plus, le plan visant à retarder ou à écarter la mise en œuvre de la taxe sur les services numériques est une grande victoire pour les grandes entreprises technologiques, et une perte pour les Canadiens. Des réformes fiscales plus progressives sont nécessaires pour soutenir les Canadiens et réduire les inégalités, tout en contenant le déficit et la dette du gouvernement fédéral.

« Les institutions financières canadiennes engrangent des profits records, alors que de nombreux ménages continuent à se battre financièrement. Les banques, et de nombreuses autres sociétés, ont bénéficié d'un soutien gouvernemental sans précédent pendant la pandémie. L'impôt promis sur les bénéfices excédentaires des banques serait une bonne première étape pour que l'argent soit affecté là où il est nécessaire », a déclaré DT Cochrane, économiste de Canadiens pour une fiscalité équitable

Un rapport récent de Canadiens pour une fiscalité équitable a montré que le gouvernement fédéral pourrait recueillir plus de 90 milliards de dollars par an grâce à une série de réformes fiscales progressives en éliminant les échappatoires fiscales, en s'attaquant aux paradis fiscaux, en renforçant la taxe sur le carbone et en augmentant les impôts sur les sociétés et les plus riches. Ces fonds permettraient de financer l'assurance-médicaments universelle et les améliorations attendues des infrastructures canadiennes, ce qui rendrait la vie plus abordable et plus sûre pour les Canadiens.

« Nous sommes déçus que le gouvernement fédéral puisse laisser les géants étrangers du numérique s'en tirer à bon compte, en ne percevra pas la taxe sur les services numériques que dans deux ans, voire pas du tout si un accord fiscal de l'OCDE est mis en œuvre avant cela », a ajouté Toby Sanger, directeur de Canadiens pour une fiscalité équitable. « Comme nous l'avons montré, les géants du numérique paieront beaucoup moins dans le cadre de l'accord proposé par l'OCDE, et certains d'entre eux ne paieront rien. »

 

Contact médias : Darren Shore, Coordonnateur des communications, Canadiens pour une fiscalité équitable ; darren.shore@taxfairness.ca

 

 

{Image : Le député du Manitoba Daniel Blaikie discute de l'Énoncé économique d'automne, 14 décembre 2021 ; via https://parlvu.parl.gc.ca/.}

 

Français